Protection de la biodiversité - l’aéroport s’engage

Lundi, 27 Mai, 2019

Le 6 mai dernier, l’ONU rendait son rapport alarmant sur l’état de la biodiversité : plus d’un million d’espèces sont en voie d’extinction. À Toulouse, l’aéroport œuvre la connaissance et à la protection de cette biodiversité, et les résultats sont là !

Constitués à plus de 70% de prairies et d’espaces engazonnés, de jachères et de bois, les aéroports abritent une faune et une flore représentatives des écosystèmes locaux, qui sont largement menacés dans d’autres zones urbaines ou agricoles. L’aéroport de Toulouse a pris conscience de cette problématique depuis plusieurs années et a effectué en 2014 un diagnostic exhaustif de l’état des espèces sur sa concession.

Un travail de suivi également réalisé depuis 2017 avec l’association HOP ! Biodiversité qui fait participer une soixantaine de salariés de la plateforme aéroportuaire pour suivre, en partenariat avec le Museum d’Histoire Naturelle et la DGAC et selon des protocoles scientifiques, l’évolution et le développement des espèces. Une initiative à la fois scientifique mais aussi humaine qui permet, à travers l’échange de savoirs, une appréciation différente de son lieu de travail.

À la suite de cela, des mesures ont été prises comme la mise en place d’un Plan Zéro Phyto pour ne plus utiliser de produits phytosanitaires sur l’ensemble de la plateforme, mais également une tonte des espaces verts maitrisée afin de favoriser l’installation et le développement de lieux de vie protégés pour les espèces. L’installation depuis deux ans de 160 ruches d’abeilles sur les pistes, montre que ces efforts n’ont pas été vains et que le milieu reste favorable à la biodiversité.

Enfin, il faut noter que cette meilleure connaissance de la biodiversité et la gestion optimisée des espaces est aussi un enjeu pour prévenir les collisions entre les oiseaux et les avions et garantir la sécurité des vols.

Quelques chiffres…

À l’aéroport il n’y a pas que des avions, il y a aussi :

  • 330 plantes recensées dont 3 espèces à enjeu fort : l’Orchis lactée, le Trèfle maritime et la Céraiste dressée et 14 espèces remarquables ;
  • 65 espèces d’insectes, dont le Grand capricorne ;
  • 90 espèces d’Oiseaux dont 12 nicheuses.

Pour plus d’informations sur Hop ! Biodiversité www.hopbiodiversite.com